Spiritualité

En Conscience

Depuis la nuit des temps, des individus ont vécu des expériences de mort imminente, des phénomènes d’expansion de conscience, ou encore des sorties hors du corps.
Nous sommes allés à la rencontre de quelques-unes de ces personnes qui ont accepté de témoigner : qu’ont-elles vécu ? Qu’ont-elles vu ? En quoi ces expériences étaient bien différentes de simples rêves ou d’hallucinations ?

Nous avons également interrogé des psychiatres, des psychologues en milieu hospitalier, et d’autres spécialistes pour tenter de percer la réalité de ces phénomènes.
Que disent ces expériences sur notre conscience et sur la structure de la réalité ?
Comment prendre conscience de la véritable nature de notre être ?

Anthony Chene

__________

Les Symptômes de l’Ascension Spirituelle

loi-krathong-festival-2_93178_990x742

1. Sensation d’être comme dans une cocotte-minute ou en surchauffe d’énergie ; une sensation de stress

Ces symptômes sont parmi les premiers généralement ressentis. Au début, lorsqu’arrivent les « sauts » d’énergie, ils apportent avec eux une vibration Nouvelle plus élevée. Les vieux schémas, les vieux comportements et les vieilles croyances sont poussés vers la surface afin d’être évacués. Cela peut-être un grand stress de ressentir cette pression qui vous traverse, ou de ressentir que vous êtes surchargé. Si vous êtes encore dans un mode de vie conventionnel, soumis aux pressions du courant dominant, cette Nouvelle énergie peut, réellement « vous en rajouter ». Vous vous ajusterez finalement à cette vibration plus élevée et beaucoup sera aussi entrepris pour vous libérer intérieurement. Davantage d’espace intérieur pour davantage d’énergie plus élevée !

2. Dépression

Ce symptôme figure indiscutablement parmi le trio de tête des symptômes et il est très largement répandu. Le processus d’ascension élimine tant de nos énergies sombres et denses que nous nous sentons encore « en elles » pendant quelque temps. Et nous pouvons avoir l’impression que les choses ne pourront tout simplement jamais s’améliorer. Et, pour couronner le tout, le monde extérieur n’est plus en accord avec le nouveau « vous » qui vibre désormais à un niveau supérieur. Ce n’est pas génial à l’extérieur et vous pouvez vous demander s’il existe un lieu où cela serait mieux. Pour cette raison nous percevons tout ce qui nous entoure comme parfaitement laid et déplaisant. De plus, lorsque nous vibrons à un niveau supérieur et que nous devons attendre que le monde extérieur se manifeste lui aussi sur un plan plus élevé, nous pouvons avoir l’impression que cela va durer éternellement.

L’envie de laisser tomber et le sentiment que les choses ne changeront jamais sont également très fréquents. Ce processus est long. Une humanité, un monde et une réalité sens dessus dessous sont en train de se remettre d’aplomb. Il y a pourtant un joyau dans la lenteur du processus, et un effet secondaire nécessaire et parfaitement planifié. Car nous ne pouvons pas créer à partir de l’ego. Nous devons atteindre un stade où nous serons OK quoi qu’il arrive. Être désappointé à propos de quelque chose qui nous semble éternel, nous apprend finalement que nous n’obtiendrons jamais rien qui nous paraisse indispensable. Lorsque nous apprenons à nous détacher, à laisser aller tous nos attachements, c’est alors précisément que nous obtenons ce que nous voulons. C’est comme de la magie et une partie essentielle du processus de l’ascension implique de laisser aller tous les attachements. Lorsque nous parvenons dans cette dimension, nous sommes véritablement au paradis, car absolument rien ne peut plus nous affecter ici, et nous obtenons également tout ce que nous désirons, même si nous ne désirons rien. Il s’agit d’un symptôme véritable de notre « arrivée » et c’est seulement à partir de ce point que nous pouvons être totalement en paix.

3. Anxiété, panique et sensations hystériques

Quand votre ego commence à s’éloigner de vous, il se met littéralement à « flipper » car il ne veut pas cesser d’exister. Vous pouvez avoir l’impression que c’est la fin de tout (ce qui est vrai la plupart du temps !). Votre organisme est aussi en surcharge et vous pouvez sentir que vous faites de l’hyperventilation. Il vous arrive des choses que vous ne parvenez pas à comprendre. Vous perdez aussi les modes de comportement de niveau vibratoire plus bas que vous aviez développés pour survivre en 3D. Ce qui peut vous faire sentir impuissant et vulnérable. Ces modèles et ces comportements que vous perdez ne sont plus nécessaires dans les dimensions supérieures. Lorsque nous expérimentons la mort au niveau 3D, nous pouvons paniquer et être pris d’anxiété car nous ne savons pas où nous allons. Lorsque j’eus à franchir un grand « saut », je savais que je « partais ». Mon guide non-physique d’ascension me dit de me relaxer et de faire confiance, et c’était vraiment très paisible de l’autre côté. En l’absence de cadre de référence, ce fut néanmoins difficile. Je fais maintenant totalement confiance, je m’abandonne entièrement et cela m’aide énormément. Lorsque finalement vous « arriverez » vous serez à l’unisson et vous ressentirez énormément d’amour et de sécurité. Attendez, c’est tout ! Et sachez aussi que d’autres vont là où vous allez… vous ne partez pas seul.

4. Besoin de manger souvent accompagné de ce qui ressemble à de l’hypoglycémie

Un désir insatiable de protéines.C’est aussi l’un des premiers symptômes ressentis par beaucoup. Nos corps brûlent une incroyable quantité de carburant au cours de ce processus. Tandis que nous sommes en train d’être radicalement transformés, chaque once d’énergie disponible est utilisée. Ce que j’ai trouvé de mieux à faire durant cette période est de consommer des protéines tout en restant tranquille. Ces périodes d’hypoglycémie vont et viennent depuis plusieurs années, mais s’améliorent vraiment au fur et à mesure de l’ajustement de nos corps.

5. Prise de poids, spécialement dans la région abdominale

La prise de poids a été rapportée par beaucoup. Il est intéressant de noter que plusieurs des symptômes de l’ascension ressemblent énormément aux symptômes de la ménopause, sauf que de nombreux hommes les ressentent aussi ! J’ai découvert que la région abdominale est d’une grande protection pour le plexus solaire. Avec nos vibrations internes qui commencent à s’élever, le monde extérieur semble parfois assez horrible. Chaque fois que je me trouve dans le monde « extérieur », je remarque que mon ventre semble se dilater. Certains croient que nous gagnons un « ventre de Bouddha » lorsque nous atteignons des états de conscience plus élevés. Et ces individus tirent une grande fierté de leurs ventres ballonnés ! (Quant à moi, je le préfère mince et plat…). Mais finalement, la prise de poids est très courante. Tandis que nous perdons de plus en plus de notre densité, nous craignons inconsciemment de disparaître et nous voulons du poids supplémentaire. Ce supplément de poids est, de plus, extrêmement bénéfique en ce sens qu’il nous garde les pieds sur terre et qu’il nous soutient pour conduire et supporter ces Nouvelles vibrations plus élevées. Quoi que vous fassiez, jeûne ou exercices intenses et réguliers, ce poids supplémentaire ne partira pas, car il n’est pas supposé disparaître. Il est là pour nous aider. Cela m’a pris deux ans, mais j’ai fini par m’y habituer.

6. Maux et douleurs inhabituels dans différentes parties de votre corps

C’est un autre symptôme parmi les plus répandus. Se manifestant sans raison apparente, c’est un signe de purification et d’évacuation d’énergie 3D tandis que d’autres parties de nous vibrent sur un plan plus élevé. Vous pouvez ressentir des douleurs dans différentes parties du corps pendant plusieurs semaines et les voir disparaître ensuite sans raison apparente.

7. Douleur cardiaque et palpitations

Ces symptômes sont courants chez beaucoup. Nos cœurs tentent de s’adapter à une fréquence nouvelle et plus élevée. Vous pouvez avoir parfois l’impression de faire une crise cardiaque. Lorsque j’ai traversé cette phase, j’ai dû littéralement m’aliter et rester tranquille car le moindre mouvement ajoutait trop de stress à mon cœur déjà surmené. Une visite aux urgences m’a assuré que tout était OK, mais moi je ne me sentais absolument pas ainsi. De plus, pendant cette période, chaque fois que j’avais une pensée de vibration plus basse, ou que j’avais peur, mon cœur se serrait et arrêtait littéralement de battre. C’était violent, mais ce n’était pas une maladie et cela a fini par passer. Nos cœurs eux aussi doivent s’aligner en vue de notre arrivée dans le Monde Nouveau et de notre connexion à lui.

8. Irritation oculaire et vision troublée

Tout simplement, vos yeux sont en train de s’ajuster pour voir de manière nouvelle, dans une dimension plus élevée et une nouvelle réalité.

9. Se réveiller entre deux et quatre heures du matin

Au fur et à mesure de votre progression, vous vous réveillez chaque matin à cinq heures. Il se passe tant de choses aux niveaux supérieurs que nous ne pouvons pas rester « ailleurs » très longtemps. Nous avons besoin de revenir dans nos corps. Ma théorie personnelle concerne l’accès aux dimensions et je la crois réellement vraie. Au début, nous nous réveillons régulièrement entre deux heures et quatre heures du matin. Et nous restons complètement éveillés pendant plusieurs heures. Nous sommes en train d’accéder aux dimensions et nous y arrivons au travers de ces portails dimensionnels lorsque nous nous réveillons. Puisqu’au début nous lâchons beaucoup, et que nous avons besoin de retourner « en arrière » partout où nous avons un jour été, nous commençons dans les dimensions les plus basses. Finalement nous entrons dans la cinquième dimension et nous nous réveillons à cinq heures du matin. Après le saut d’évolution de notre masse critique en janvier 2006, je ne me suis jamais réveillée le matin avant midi ! Je dois avoir l’air de quelqu’un de très paresseux, mais l’ascension est très concernée par le nombre « 3 » et ce nombre commence à prendre beaucoup d’importance pour moi. Si je m’obligeais à me réveiller plus tôt, je me sentais vraiment dés-alignée et complètement à côté de la plaque. Avant cela, c’était dix heures trente tous les matins. J’espère seulement que j’arriverai à me réveiller plus tôt un jour ou l’autre dans le futur !

10. Des périodes de sommeil très profond

Lorsque l’énergie est immobile et que nous en avons fini depuis un moment, nous parvenons à nous reposer. Pendant que nous intégrons et que nous nous préparons pour la prochaine phase de mouvement intense d’énergie, nous devenons très léthargiques. Il peut devenir presque impossible de garder les yeux ouverts à la lumière du jour, et des siestes diurnes peuvent devenir une habitude régulière nécessaire. Même si vous pensez que vous pouvez vous entraîner à regagner quelque énergie, au moindre effort vous vous retrouverez généralement affalé sur le canapé.

11. Traverser des hauts et bas émotionnels, avec crises de larmes

Ce sont nos émotions qui transportent l’énergie. Lorsque nous nous écroulons (et c’est justement ce que nous faisons), nous pouvons être extrêmement émus. Lorsque nous nous laissons aller nous sommes capables de pleurer pour tout et pour rien. Un film triste, et même une pub. Nous pouvons pleurer si l’on est gentil avec nous, nous pouvons pleurer d’apaisement et nous pouvons pleurer face à toutes sortes de souffrances. Les larmes sont de grandes « nettoyeuses » et sont très libératrices. Je sais toujours que quelque Nouvelle énergie vient d’arriver parce qu’alors je peux me retrouver en train de pleurer au volant de ma voiture. Ce symptôme semble être des plus permanents et pas près de s’éloigner de nous. Mais au moins il est assez indolore !

12. Sueurs nocturnes et bouffées de chaleur

Pendant certaines phases de l’ascension, nos corps décident soudainement qu’ils vont brûler nos aspects les plus bas et les plus denses. Vous pouvez vous réveiller en nage la nuit, ou avoir très chaud dans la journée. Il peut faire à peine deux degrés dehors, mais vous vous sentez parfaitement bien en manches courtes.

13. Avoir froid et être incapable de se réchauffer

Lorsque nous pénétrons dans une dimension plus élevée après beaucoup d’intégration, de purification et autres processus d’ascension, nous devenons très frileux. Nous sommes dans un entre-deux et nous nous préparons à nous élever. Au cours de ces périodes et quoi que vous fassiez, il peut-être extrêmement difficile de vous réchauffer. En général je me plonge dans une baignoire d’eau chaude avant de me glisser sous un gros édredon.

14. Des rêves vibrants, sauvages et parfois violents

Lorsque nous rêvons nous libérons l’énergie vibratoire plus basse de nombreuses vies. Si vous recevez habituellement vos plus hautes informations dans vos rêves, vous libérerez très certainement beaucoup de basse énergie la nuit. Je considère que vous avez vraiment de la chance, car beaucoup d’entre nous libèrent cette énergie en étant parfaitement éveillés. Ces rêves n’ont généralement pas de sens, mais vous pouvez cependant les décrypter si vous êtes entraîné à le faire. Ces rêves qui ressemblent à un trip dû à l’acide surgissent de manière visible parce qu’ils véhiculent une énergie qui est sur le départ, et qui ne reviendra jamais. Au travers de ce processus, nous libérons toutes nos vies passées.

15. Vertiges, étourdissements et pertes d’équilibre

Voici la définition de la Merkabah : des champs de lumière s’enroulant en sens opposé autour du corps/esprit et qui servent à transporter le corps/esprit d’une dimension à une autre. Et c’est précisément ce qui est en train de se produire. Tandis que nous nous connectons à nos corps de lumière et que nous commençons à pénétrer dans une dimension plus élevée, nous commençons à tournoyer et nous pouvons connaître des vertiges et des étourdissements. Si vous savez que ce symptôme signifie que quelque chose de merveilleux est en train de se produire, ça peut-être formidable et tout à fait amusant… comme faire un tour sur les montagnes russes.

16. Des douleurs dans tout le corps et des jours d’extrême fatigue

Nos corps sont en train de se transformer en une forme pure comme le cristal afin de nous permettre de résider dans les dimensions supérieures et d’être en mesure de recevoir en permanence la lumière la plus élevée. Ce processus ne peut pas se faire du jour au lendemain, il est donc continuel. C’est la raison pour laquelle vous pouvez avoir l’impression d’avoir cent ans et d’être à peine capable de traverser une pièce. Une fatigue continuelle fait aussi partie des symptômes, pour les mêmes raisons. Nous sommes en train de perdre notre densité et de subir une restructuration radicale.

17. Ballonnements importants et indigestion

Lorsque surviennent les vagues d’énergie, nombreux sont ceux qui connaissent d’importants ballonnements, car ils se développent énormément. Cela peut durer, mais c’est surtout intermittent.

18. Pertes de mémoire, difficulté à trouver ses mots

Ce symptôme est si fréquent qu’il est préférable de rire lorsque nous tentons d’entretenir une conversation. « J’étais en train de prendre un verre de… vous voyez ce que je veux dire… ce truc blanc… euh… comment ça s’appelle déjà ? » « Est-ce que tu as regardé le… euh… cette manifestation où les concurrents viennent du monde entier ? » Parfois nous ne pouvons même pas parler du tout parce que nous sommes tout bonnement incapables d’accéder à quoi que ce soit. Cela arrive lorsque vous faites des allers et retours entre les dimensions et que de ce fait vous êtes « déconnecté ». Un autre signe fréquemment rapporté est d’emmêler les caractères lorsqu’on essaie de taper à la machine. En ce cas, nous ne sommes pas alignés sur le « temps » et notre flux est déconnecté car une partie de notre énergie est ici tandis qu’une autre partie est bien loin devant.

19. Difficulté à vous souvenir de ce que vous avez fait ou dit la veille ou quelque fois juste une heure auparavant

Dans les dimensions supérieures, la réalité c’est particulièrement le moment présent. Si nous ne maintenons pas quelque chose dans notre conscience, cela cesse tout simplement d’exister. Nous n’avons pas d’attachements. Nous créons notre propre monde autour de nous à travers nos croyances et nos pensées, et ce à quoi nous ne nous attachons pas n’existe pas. Puisque nous repartons complètement à zéro, tout est flambant neuf, d’instant en instant. À tout moment nous pouvons accéder à quoi que ce soit de notre choix, et créer et expérimenter uniquement cela. Cet état va et vient, mais c’est pratique pour vivre dans les dimensions supérieures. Nous pouvons le ressentir comme un peu inquiétant lorsque cela survient. En outre, puisque nous sommes entre les dimensions, il arrive parfois nous ne sommes ni ici ni là. Ce phénomène peut se produire en même temps aussi.

20. Ne pas se souvenir du sens de quelque chose

Lorsque j’étais dans une période intense du processus de transition et que nous étions sous le coup d’une poussée d’énergie substantielle dans les dimensions supérieures, je me souviens avoir regardé une poubelle sans savoir à quoi cela servait. J’ai dû accéder à ma mémoire du « vieux » et remonter très loin. Ce qui se passait, c’est que j’étais en train de vibrer à un point où tout ne possède que le sens et l’identité que nous lui donnons. Dans les dimensions supérieures, l’énergie c’est juste l’énergie, sans étiquette ni signification. Tout est inédit et nouveau. Un peu comme un Cours en Miracles destiné à un processus d’annulation.

21. Impression d’être désorienté, de ne pas savoir où vous êtes, perte du sens de votre place

« Mais où suis-je donc ? Je ne me sens bien nulle part et rien ne semble me convenir, rien n’est même vaguement correct ! Et je ne connais plus mon appartenance, ni où je vais, pas plus que ce que je suis censé faire ! » Avez-vous jamais eu cette conversation avec l’univers ? Vous avez été propulsé hors de vos vieilles ornières par un saut d’énergie et vous êtes entre deux réalités. Vous avez abandonné beaucoup derrière vous, avec succès, et vous évoluez maintenant dans une dimension toute nouvelle que vous n’avez pas encore complètement intégrée. Vous n’aurez cependant pas beaucoup de temps pour l’intégrer, car à peine êtes-vous un peu plus confortable que vous devez déjà passer au prochain espace vibratoire supérieur. Et en plus, le monde extérieur est bien loin d’être accordé avec votre nouveau mode vibratoire supérieur.

22. Une perte d’identité

Vous jetez un coup d’œil dans le miroir, et vous avez un étrange sentiment de déconnexion car vous ne reconnaissez plus cette image autrefois familière. Vous vous sentez presque hors de votre corps. Une fois que ce phénomène se produit, il ne finit jamais. Vous avez tant libéré de votre moi égoïque, que vous n’êtes plus la même personne, et que vous n’avez plus cet attachement, cette connexion, à votre véhicule physique. Tandis que vous commencez à accéder davantage à votre âme ou soi supérieur, vous n’êtes pas beaucoup dans votre corps. Vous pouvez toujours utiliser votre voix, et d’autres aspects du corps, pour communiquer, mais vous entrez lentement dans le processus de disparition et de libération de la forme humaine. En outre, vous avez effacé une grande partie de vos anciennes habitudes et vous incarnez désormais beaucoup plus de lumière et un vous divin plus simple, plus épuré. Tout est en ordre… vous êtes OK.

23. Sentiment d’être « hors du corps »

Même explication que ci-dessus. Le corps physique est le dernier à se mettre à niveau. Une grande partie de nous est désormais dans une dimension plus élevée et réside à l’extérieur de notre corps, parce que notre corps n’en est pas encore là. Il est beaucoup plus dense.

24. « Voir » et « entendre » des choses

Comme nous pouvons désormais accéder assez facilement à des dimensions différentes, il est fréquent que beaucoup voient des choses bouger dans le coin externe de l’œil, ou entendent des choses alors qu’il n’y a rien autour d’eux. Beaucoup connaissent aussi un bourdonnement dans les oreilles, ce qui est fréquent lorsque nous traversons « le tunnel » et que nous accédons à une dimension plus élevée. Selon votre degré de sensibilité et la manière dont vous êtes branché, cela peut devenir une expérience courante. Beaucoup voient des orbes ainsi que des taches de couleur vibrantes.

25. Sensibilité accrue à votre environnement

Foules, bruit, aliments, TV, autres voix humaines, et diverses autres stimulations sont à peine tolérables. Vous êtes aussi très facilement accablé et surexcité. Vous êtes en train de vous accorder ! Sachez que cela finira par passer. Au cours du processus d’ascension nous devenons hypersensibles. À un moment donné, je pouvais littéralement sentir la vibration du poussin quand j’essayais de manger un œuf. En outre, vous trouverez peut-être que vous êtes incapable de manger au restaurant ou d’être dans un magasin et que vous n’avez qu’une envie c’est de vous enfuir aussi vite que vous le pouvez.

26. Avoir l’impression que vous devenez fou, ou que vous développez quelque maladie mentale

Nous expérimentons rapidement plusieurs dimensions et nous nous ouvrons grandement. Beaucoup de choses sont disponibles pour nous maintenant. Vous n’y êtes tout simplement pas habitué. Votre conscience s’est accrue et vos barrières ont disparu. Cela va passer et vous finirez par vous sentir parfaitement « chez vous » comme vous ne l’avez jamais ressenti auparavant, car « chez vous » est désormais ici.

27. Avoir l’impression que vous regardez dans un long tunnel descendant afin de vous connecter aux vibrations plus basses ; avoir l’impression que vous jouez un rôle ou que vous faites semblant. Lorsque nous résidons dans les dimensions supérieures, tout ce qui n’est pas là avec nous peut sembler très éloigné

Si vous êtes encore dans un mode de vie où vous êtes en interaction régulière avec le monde extérieur – le vieux monde – vous pouvez avoir le sentiment d’être comme un acteur dans une pièce de théâtre, ou que vous traversez la journée en faisant semblant. Au fond, vous ne résidez plus dans ce monde, même si vous y êtes toujours impliqué.

28. Une intolérance pour les choses de basses vibrations (de la 3D) reflétées dans les conversations, les attitudes, les structures sociales, les méthodes de guérison, etc

Cela vous rend littéralement « malade » à l’intérieur. Lorsque nous commençons à arriver dans les dimensions supérieures et dans une vibration plus élevée, nos énergies ne sont plus en alignement avec l’ancien monde extérieur 3D. Grâce à une intolérance sévère envers ce qui est vieux, nous sommes « poussés » à avancer… poussés à être et à créer le Nouveau. En outre, vous pouvez avoir envie de rester chez vous ou tout simplement d’être seul, car la plupart de tout ce qui est « dehors » ne correspond plus à VOTRE vibration plus élevée. Il s’agit simplement d’une expérience très commune de l’évolution. Nous avançons et nous sommes en avance sur les manifestations extérieures. Être dans le vieux peut nous sembler carrément effrayant. C’est comme avoir à « revenir » après avoir vécu une expérience de mort imminente. Tandis que se poursuit le processus d’ascension, retourner aux dimensions plus basses ne nous semblera pas agréable, et ne sera pas possible pour une longue période, car il est difficile de faire descendre nos vibrations pour résider là. C’est simplement une question d’orientation dans les hiérarchies dimensionnelles. Nous finirons par devenir des experts dans nos techniques d’orientation dimensionnelle.

29. Vous n’avez envie de rien faire

Lorsque nous nous sentons comme cela, nous sommes en période de repos, de réinitialisation. Notre corps sait ce dont il a besoin. Dans ces périodes, vous pouvez avoir le sentiment d’avoir perdu votre passion et votre joie, et de ne pas savoir ce que diable vous voulez faire de votre vie. Et d’ailleurs vous vous en fichez complètement ! Cette phase survient lorsque nous sommes en train de nous réaligner. Aux niveaux plus élevés, beaucoup de choses se réalignent aussi. Elles sont mises en place afin que vous soyez prêt lorsque vous avancerez à nouveau. De plus, lorsque nous commençons à atteindre les dimensions supérieures, faire et faire advenir les choses devient obsolète car les Nouvelles énergies soutiennent l’aspect féminin consistant à se prélasser, recevoir, créer, prendre soin de soi et se bichonner. Puisque vous êtes incapable de le faire vous-mêmes, demandez à l’Univers de vous apporter ce que vous voulez. Et sachez que pendant le processus d’ascension on prend toujours soin de vous, même si parfois ça n’en a pas l’air. Les êtres physiques qui traversent ce processus sont très hautement révérés par le cosmos tout entier. On veille sur nous, c’est certain.

30. Une envie de rentrer « à la maison » comme si tout est FINI et que vous n’avez plus rien à faire ici

Alors que nous sommes en train de retourner à la Source, tout est fini. (Mais nous sommes nombreux à rester pour expérimenter et créer le Monde Nouveau.) Nos anciens plans pour venir ici ont aussi été exécutés. Fondamentalement, nous en avons terminé avec notre incarnation précédente qui impliquait d’élever la fréquence de la planète avec l’objectif d’atteindre une masse critique. Nous avons réalisé beaucoup de tout cela par la transmutation des énergies plus sombres et plus denses à travers nous-mêmes. Désormais nous n’avons plus à le faire il se peut que nous ayons seulement envie de sortir de là et de nous éloigner de cette expérience. Ce qui va suivre est tout simplement divin et ne ressemblera pas, même de loin, à la première phase.

31. Disparition soudaine d’amis, d’activités, d’habitudes, de jobs et de résidences

L’une des expériences prédominantes et les plus répandues dans les dimensions supérieures est la Loi d’Attraction. Les énergies semblables attirent toujours les énergies semblables. Et cela s’applique aussi bien aux hiérarchies dimensionnelles. Nous serons toujours appariés selon ce que nous vibrons et selon la manière dont nous vibrons. Tandis que nous nous élevons encore et encore, ce phénomène s’amplifie et représente dès lors le cœur essentiel de notre réalité et de notre existence. Au travers du processus d’ascension, nous évoluons au-delà de ce qui nous est coutumier. C’est pourquoi les personnes et les environnements qui ne correspondent plus à nos vibrations quittent tout simplement notre espace. Cela peut se produire de manière parfois dramatique, ou d’autres fois par un simple désir qui résulte de notre incapacité à rester en relation avec ceux que nous avions l’habitude de fréquenter. Lorsque survient un saut énergétique, nous pouvons ressentir comme l’explosion d’une bombe qui éparpillerait tous les éléments de notre monde en mille morceaux. Finalement nous nous réalignons sur le Nouveau. Et lorsque le Nouveau arrivera, vous vous sentirez te-e-e-ellement mieux !

32. Vous êtes absolument incapable de continuer à faire certaines choses

Lorsque vous essayez de vaquer à vos activités et à votre routine habituelles, cela vous semble carrément affreux. Même chose que ci-dessus. Vous n’êtes plus en accord et il est temps de passer à une manière de vivre, d’être et de créer qui vibre à une fréquence beaucoup plus élevée.

33. Vos plans changent subitement au milieu du gué et prennent une direction complètement différente

Lorsque cela se produit, c’est votre âme qui est en train d’ajuster votre énergie. Cette nouvelle direction semble généralement formidable, car votre âme en sait plus que vous ! Votre âme casse vos choix routiniers et votre vibration habituelle. Nos âmes en savent toujours plus que nous. Au cours du mois de janvier 2006, nous avons vécu ce que j’ai appelé le « choc de l’ascension ». Aux niveaux plus élevés de l’âme nous avions un plan précis et un échéancier. Si nous étions un peu en retard, nous avons quand-même fini par vivre notre pré-plan, que nous ayons été prêts ou non. Cela nous a placés dans de nouvelles circonstances soudaines et immédiates, afin que nous soyons prêts pour ce que nous devions faire ensuite. Je me souviens m’être tout d’un coup transférée de Flagstaff, Arizona, vers une petite ville éloignée du Nord de l’Arizona. Je savais que j’y habiterais un jour, mais pas si rapidement ! Au fil du temps, j’ai pu voir finalement combien c’était parfait. Suivre mon âme au lieu de mon ego a été un fameux défi, mais je suis maintenant éternellement reconnaissante et dans un bonheur total.

[34 à …] Tant de symptômes, et puis aucun

La majorité des symptômes de l’ascension se produit lorsque nous passons par « le tunnel », ou plutôt par la phase transitoire entre une dimension et une autre.

Ils disparaissent presque tous complètement lorsque la traversée est achevée, et vous vous demandez alors de quoi il s’agissait exactement à ce moment là !

Dans la suite du processus d’ascension, vous pouvez ressentir des symptômes périodiques lorsqu’arrivent des points clés sous la forme de changements d’énergie ou d’alignements planétaires. Plus vous êtes avancé dans votre processus, plus cela devient facile. Il est alors possible que ceux qui sont derrière vous éprouvent des symptômes très intenses pendant ces changements clés, tandis que vous-mêmes en serez modérément conscient, car ils vous soutiennent tandis que vous êtes encore en train de progresser. Vous avez intégré énormément d’éléments et vous êtes maintenant beaucoup plus aligné. Lorsque de nombreuses âmes auront rattrapé leur retard sur vous, vous passerez ensuite à des niveaux beaucoup plus élevés de « morphing ». Fondamentalement, vous avez été restauré et vous êtes désormais capable de vous installer dans les états d’être plus élevés. C’est là où ça peut vraiment devenir amusant, lorsque vous commencez à devenir vraiment un être de niveau plus élevé avec des aptitudes inhabituelles. (source)

Karen Bishop

__________

Mon expérience avec la Présence…

La Présence

Mon histoire remonte à quelques années…

En 2008, il y a eu la crise économique qui a sévi dans le monde et qui a chamboulé des vies entières, anéanti des projets et des personnes du jour au lendemain.

En ce qui me concerne, j’ai perdu le travail que j’avais au sein d’une société multinationale américaine, à Amsterdam. Du jour au lendemain, avec tous les employés de la boîte (quelques centaines) je me retrouvais « dans la rue » sans aucun emploi. La boîte, elle, s’est délocalisée en Inde, il parait que c’est plus rentable, crise oblige

À l’époque, avant cette crise économique, j’étais en train de vivre la mienne en me posant la question suivante : Qui suis-je ? 
Pour approcher cette question existentielle, j’ai opté pour travailler à mi-temps afin de pouvoir me consacrer le reste du temps à l’auto-formation sur des logiciels qui me permettront ultérieurement de créer des sites Web et de devenir un travailleur indépendant, c’était une des solutions pour pouvoir rester chez moi et me consacrer un peu plus à la méditation. Ce qui me permettrait par la suite de gérer mon temps librement comme bon me semble et donner libre cours à mes réflexions qui me taraudent l’esprit, tranquillement, sans avoir quelqu’un sur les épaules.

Quand j’ai été licencié en bonne et due forme, j’ai pu toucher trois mois de salaire en guise d’indemnité, mais je n’avais plus le droit à une quelconque protection sociale — car je ne suis pas Néerlandais — malgré l’existence de notre fameuse Europe fédératrice.

À partir de ce moment-là, j’ai commencé à toucher le creux de la vague, en puisant dans mes économies pour subvenir à mes besoins. Durant cette période critique et pour calmer mon esprit très agité, j’ai repris la méditation que j’avais arrêté depuis trois décennies au moins.

P.S. : quand j’avais seize ans, j’ai commencé à pratiquer le yoga pour mon dos, j’étais formé à bonne école par mon Maître Swami Lalitananda qui était une femme âgée, très sage et qui a influencé une partie de ma vie spirituelle à travers la pratique de la méditation.

J’ai commencé donc à pratiquer la méditation en alternance avec ma formation sur les logiciels que j’apprenais seul à travers les e-learning sur Internet. Quand j’en avais assez de rester dans la petite pièce où se trouvait mon ordinateur, j’allais faire une longue ballade au bord de la mer durant trois ou quatre heures de marche en solitaire, en me posant toujours la même question : Qui suis-je ?

Étant une personne athée, sans dogme, ni rites, ni rituels, ni Maître, ni autorité quelconque sur moi en dehors de la mienne, je ne savais pas à qui m’adresser pour lui poser cette question. Mais quelque part, je sentais une sorte de présence qui m’accompagnait dans mon quotidien.

Au bout d’un an, vivant uniquement sur mes économies, ces dernières commencèrent à s’épuiser rapidement. Je me sentais complètement étranglé. Du coup, j’avais limité toutes mes sorties avec mes amis, je ne faisais plus la fête avec eux et je me suis complètement réfugié dans la méditation, sans invoquer un quelconque Dieu pour m’aider, simplement je m’adressais à cette énergie qui régit notre monde, lui demandant de m’aider à trouver ma voie et d’accomplir ma mission sur terre.

À travers mes méditations qui sont devenues de plus en plus longues, je prouvais un très grand réconfort, une sorte de quiétude et surtout de la lucidité dont j’avais vraiment besoin. Du coup, mes méditations atteignaient les sept heures par jour, une heure et demie le matin et une heure et demie le soir, plus quatre heures de marche en solitaire sur la plage, quasiment tous les jours sauf quand il y avait un orage. Tout cela m’a amené doucement à être dans le moment présent, dans le Ici et Maintenant, que j’avais souvent entendu parler sans comprendre le vrai sens de cet enseignement. Puis subitement les choses ont commencé à changer en moi et autour de moi. Ma façon de penser, de faire, d’agir plutôt que réagir, etc. Mais sur le coup, je ne me rendais même pas compte de tout ce changement. Simplement je sentais que j’étais bien malgré la difficulté matérielle dans laquelle je baignais.

Tout d’un coup, les événements commençaient à s’accélérer pour moi. Je remarquais une multitudes de synchronicités — j’ignorais ce terme à l’époque. Ces synchronicités se manifestaient à travers des rencontres abracadabrantes, qui en principe elles n’ont pas lieu d’être dans ma vie. Elles se manifestaient aussi à travers des informations bien ciblées pour me guider dans mes recherches. Des lectures se présentaient à moi comme une évidence, une sorte de réponse à mes multiples questions diverses et variées. De plus, mon réveil affichait systématiquement l’heure complète, quand je me réveillais ou quand je tournais le visage spontanément pour voir l’heure, jamais une minute de plus ou de moins. Puis, la connaissance de tout ce que je veux savoir qui me parvenait à l’instant même où je posais la question dans ma tête. Ces réponses accompagnaient mes questions, comme un point final qui accompagnait la fin d’une phrase et qui attendait que la question soit posée pour y répondre. C’était de l’instantané et de l’interactif qui se manifestait en moi, à une vitesse folle. À chaque question, j’avais immédiatement la réponse juste. Ignorant toujours qui me les procurait et qu’elle est cette source divine qui se révélait à moi. Lorsque je vérifiais la véracité de ces réponses, elles étaient toutes exactes sans la moindre erreur. Dès que je pensais : je dois vérifier mes emails, instantanément, je savais combien d’email j’avais reçu, qui les avait envoyé et quel est leur contenu, avant même d’y procéder à la vérification. C’est avec stupéfaction que je découvrais toujours que ce que j’avais pressenti, était d’une précision incroyable, sans la moindre erreur. Evidemment j’étais très troublé par ce changement radical en moi, car à la question dont je me posais toujours : Qui suis-je ? J’obtenais en guise de réponse, des signes d’un pouvoir incommensurable en moi, qui est inné et dont chacun de nous en dispose — ne croyez pas aux dons, ça n’existent pas — pour illustrer l’être divin que je suis, que nous sommes tous, sans exception. Je vivais donc cette expérience troublante en solo, très apeuré d’avoir perdu la tête et de nager dans des illusions provoquées par mon mental, pour masquer ma situation critique. Sauf, heureusement il y avait le regard des gens sur moi et surtout leurs sollicitations pour leurs prodiguer des conseils, ensuite pour leur soulager de leurs maux. J’étais stupéfait en leur posant la question : mais en qualité de quoi dois-je te guérir ? La réponse que j’obtenais souvent fut : je ne sais pas pourquoi je te demande ça, mais je te fais confiance, essaye s’il te plait. Pendant ce temps-là, à l’intérieur de moi, mon intuition m’encourageait à accepter ces demandes. Je ne savais pas comment faire, je n’avais jamais été chez un énergéticien(ne), ni jamais vu quelqu’un procéder à cela devant moi, encore moins parler à ce sujet, puisque ce n’était tout simplement pas mon environnement dans lequel j’avais vécu. Ces nouvelles expériences étaient à des années lumières de mon milieu d’origine, qui lui était basé sur tout ce qui est matériel.

Bref, lorsque je posais mes mains à distance sur la personne — sans la toucher, je les repassais autour d’elle — au bout de quelques minutes elle se sentait mieux, ou carrément sa douleur disparaissait.

J’avais tas de choses à apprendre durant cette période-là, puisque j’étais guidé. Pour ce faire, j’avais Internet comme outil de travail et les forums pour poser des questions directes. J’avais appris trop vite, rapidement et efficacement ce dont j’avais besoin. Je jonglais avec les langues qui n’étaient pas un obstacle pour moi, ce qui me permettait de ratisser le Web en longueur et en largeur à l’affut de la moindre information qui m’était utile. Très vite, c’était moi qui commençais à conseiller les autres d’après mes expériences toutes fraiches.

Mon taux vibratoire était énorme, je le sentais en moi. Quand j’essayais de le mesurer avec le pendule, ce dernier faisait le tour du cadran durant de longues minutes sans arrêter, il était incapable de m’indiquer le taux vibratoire que j’avais. Dès que je changeais la question, immédiatement le pendule réagissait avec acuité et me procurait la réponse.

Quand je marchais dans la rue les gens me regardaient, me souriaient et très souvent me parlaient, sans pour autant les connaitre. Tandis que moi, j’étais durant ce temps-là très inconfortable, j’avais l’impression que tout le monde devinait mon secret qui ; désormais je sais faire des choses et je connais des choses… Par la suite, cette énergie vibratoire est devenue trop importante au point où je faisais péter les ampoules régulièrement. Je ne savais pas que c’était moi qui causais cela. C’est après que j’ai su pourquoi ces ampoules éclataient à mon passage. Il parait que c’est un phénomène bien connu chez certaines personnes qui ont un T.V. bien élevé.

Cette situation est devenue trop douloureuse pour moi, de plus, je commençais à devenir un peu paranoïaque par rapport aux regards des gens sur moi, à leurs sollicitations qui étaient en constantes augmentation. Du coup, j’avais commis une grande bêtise, car j’avais demandé que cela cesse rapidement ! Peu de temps après, tout a disparu avec la même rapidité qu’elle avait fait son apparition. Après cette expérience riche en événements, sa disparition totale de ma vie m’a carrément anéanti pendant quelques mois. J’avais tout fais pour retrouver à nouveau cet état, mais en vain. Entre temps, j’avais largement diminué mes heures de méditations,  j’effectue maintenant en moyenne deux heures par jour, au lieu de sept heures par jour. De plus, je suis moins concentré qu’avant, car je sors un peu plus. Heureusement que tout n’est pas perdu pour moi, car la découverte de la loi de l’attraction est le résultat direct de cette belle expérience, plus, la création de ce forum c’était pour transmettre ce savoir qu’est le pouvoir inné qui réside en chacun de nous.

Depuis, mon voeu le plus cher — aider les gens qui ont besoin d’aide et de guérir les malades, même à distance — fut exaucé.

La réponse à ma question : Qui suis-je ? je la vis en direct à travers l’application de la loi de l’attraction que je propage par tout les moyens et à travers le monde.

D’après mon humble expérience et les ouvrages que j’avais lu et que je lis encore sur la Présence, la Matrice et toutes les appellations qu’on lui attribue, il parait qu’elle peut se manifester de plusieurs façons différentes pour communiquer avec nous et élever notre conscience. Chacun vivra sa propre expérience qui certainement sera différente de la mienne.

Esprit

__________

Je pense avoir trouvé des réponses à mon expérience de la Présence, celle que j’ai vécue il y a quelques années…

1

Depuis des années déjà, que je me pose inlassablement la même question, pour savoir ce qui m’est arrivé lors de cette belle expérience que j’ai partagée avec vous, mais en vain !

Depuis un mois et demi, en début du mois de juin 2015, à nouveau, j’ai commencé à avoir des synchronicités qui ressemblent beaucoup à celles que j’ai eues précédemment. Mais cette fois-ci, j’ai décidé d’être complètement alerte — afin d’éviter de laisser filer (une deuxième fois) une pareille expérience.

Les synchronicités que j’ai eues récemment à trois reprises, dans un laps de temps très rapproché, par le biais de trois sources différentes, convergent toutes sur un livre celui d’Allan Kardec qui s’intitule : Le Livre des Esprits, dont j’ignorai son existence !

P.S. : certains d’entre vous le savent déjà — grâce à mes multiples retours — que je suis issu d’un milieu  » peu croyant  » disons agnostique.

Petit rappel s’impose ; mes parents n’étaient pas des pratiquants. Si je veux décrire ma mère, je dirais qu’elle était altruiste, elle avait une grande foi en ses actes (de charité) et beaucoup de compassion pour tout le monde. Papa, était un joyeux de la vie — un peu trop d’ailleurs — et le principe de Dieu lui était plus une contrainte plutôt qu’un réconfort. S’il devait appliquer les principes religieux de sa foi hérédité par ses parents, quasiment tout lui sera interdit ! Donc, c’est dans ce milieu-là que je qualifie « d’agnostico-intellectuel » que j’ai évolué.

Quant à moi, je n’ai aucun souvenir d’une quelconque conversation remarquable avec mes parents à propos de l’existence des esprits, ou de la médiumnité ; même à propos de ce qui m’est arrivé lorsque j’avais quatre ans environ et que j’avais des visions au beau milieu de la nuit, les yeux ouverts, durant deux nuits d’affiler. Mes parents — notamment ma mère et ma grand-mère — ont occulté ce souvenir pour moi jusqu’à tard dans ma vie pour des raisons de  » sécurité « .

Bref, depuis des années, j’ai appris à faire la distinction entre une intuition qui me guide, et un mental qui me suggère une idée — les deux ne sont pas pareils — car l’intuition est un sentiment et l’idée est une pensée. Récemment, mon intuition m’a incité à jeter un coup d’œil sur ce livre, d’Allan Kardec — en faisant foi aux synchronicités et leurs apparitions qui sont tout sauf un hasard dans ma vie — en dépit de mon scepticisme exacerbé pour ce genre de lecture. Car je préférais toujours les approches scientifiques, plutôt qu’invoquer des esprits invisibles et parler tout seul comme un déséquilibré ! Et pourtant… lorsque récemment j’ai entrepris la lecture de ce livre, je ne pouvais pas croire mes yeux ! Il décrivait avec une grande précision les moyens pour les esprits de manifester leur présence, qui ressemble beaucoup à ce que j’ai vécu et que j’ai partagé quelques retours avec vous.

P.S. : je précise que ce livre qui ne date pas d’hier, il est apparu en 18 avril 1857.

Une fois j’ai terminé la lecture du Livre des Esprits que j’ai dévoré ces centaines de pages durant des nuits, je l’ai écouté (à deux reprises) sous forme de livre audio, afin de vérifier que j’ai bien compris et qu’il n’y avait rien qui m’a échappé. Sachant bien que le livre audio dur dix-sept heures, sans compter les répétitions de certains passages qui m’intéressaient.

Bref, j’étais profondément ému, car j’avais tout faux et tout vrai à la fois. Vu que je suis novice en la matière et que dans ma famille et mon entourage ces genres de phénomènes sont ignorés, je confondais tout ce qu’il m’arrivait, pêle-mêle, les noms, la provenance de ces manifestations, le sens de ces contacts, etc. Il paraît que cette confusion n’affectera pas nos demandes d’aide, car les esprits saisissent nos intentions plutôt que nos paroles souvent erronées. Exemple, je peux demander à Dieu, à l’univers, à Jéhovah à Bouddha, à une pierre à laquelle je crois en son pouvoir — c’était mon cas — ou autres, mais si mes intentions sont bonnes et nobles, les esprits bienveillants m’assisteront pour mieux me guider, tout en me laissant le libre-arbitre de choisir le chemin que je décide d’emprunter. Mais si mon intention est mauvaise, ce sont les esprits les moins évolués qui nous assisteront et nous poussent à commettre des bêtises, voire même l’irréparable. Tout cela est bien décrit dans ce livre.

Avec le recul, je me dis qu’heureusement, j’ai partagé un peu mes expériences partout, sur le forum et sur ce blog, car pour ceux qui ont lu ce livre (ou qui ont l’intention de le lire), constateront bien des similitudes dans ce que j’ai vécu et de ce qu’Allan Kardec décrit à propos de l’intervention des Esprits qui nous guident, pour nous faire avancer dans notre quête spirituelle.

Depuis, j’ai acheté de tonnes de livres sur le même thème avec des approches différentes, pour mieux comprendre ce qui m’arrive. Certes, je regrette profondément mon arrogance d’antan et surtout mon ignorance de tout ce qui est lié à ce monde invisible. Depuis, j’essaye de rattraper le coup en m’informant mieux, tout en me basant sur mes expériences. Croyez-moi que depuis cette découverte majeure dans ma vie, je bosse jour et nuit, comme un fou, même durant mes vacances,  pour pouvoir mettre les points sur les i.

De plus, ce qui me rend très heureux, c’est que désormais, quand je suis bien inspiré à vous répondre d’une façon inhabituelle, avec acuité, je sais comment cela m’arrive. Je peux confirmer que je suis accompagné ; que je ne suis pas seul ; que je ne l’étais jamais ! — vous aussi.

Pareil, quand je devine certaines choses à l’avance avec précision, ou bien quand je suis incité à faire de bonnes actions au moment opportun, ou lorsque je sens une odeur inconnue, mais paradoxalement elle m’est familière, ou bien, quand je sens une fraîcheur légère et agréable sur ma joue, ou lorsque mon imprimante éteinte se déclenche toute seule, désormais je sais qui est derrière tout cela ! Le livre d’Allan Kardec m’a réconforté, car il a décrit globalement tout cela, tout ce que j’ai vécu en somme.

N.B. : pour saisir ce que je viens d’écrire, au début de ce post mon expérience avec La Présence et la suite, il faut impérativement lire le livre d’Allan Kardec, autrement ce que je viens d’écrire sera pour vous un charabia.

P.S. : ce livre est disponible sur le forum en deux formats : PDF et audio.

Esprit

__________

Di Me Porque
Di me que son los secretos de Tu Alma
Di me cual es el camino de Tu Divino Amor
Di me de donde viene la luz de Tu Cara
Alma llena de Luz y de Belleza.

Dis moi pourquoi
Dis moi quels sont les secrets de Ton Âme
Dis moi quel est le chemin de Ton Amour Divin
Dis moi d’où vient la lumière de ton visage
Âme pleine de splendeur et de beauté.

__________

 » Ne fondez pas votre croyance sur la force des traditions,
même si elles ont été honorées par de nombreuses générations
et en beaucoup de lieux ;
ne croyez pas une chose parce que beaucoup de gens en parlent ;
ne vous fiez pas à la force des antiques légendes.
Ne croyez rien qui relève de la seule autorité de vos maîtres ou des prêtres.
Après enquêtes,
croyez ce que vous avez expérimenté,
et qui vous semble raisonnable,
ce qui est bon pour vous et pour les autres. « 

Le Bouddha

Le Bouddha

__________

 » Si vous êtes déprimé, vous vivez dans le passé.
Si vous êtes anxieux, vous vivez dans l’avenir.
Si vous êtes en paix, vous vivez dans le présent « .

Lao Tseu

Zen

__________

Tu étais mort

Tu étais mort, mais ton regard a contemplé l’univers de l’âme
Quand tu ressuciteras, tu sauras désormais comment il faut vivre.
Celui qui, comme Enoch, est mort puis est revenu sur terre,
Enseigne dans le royaume céleste et connaît les choses invisibles.
Viens, dis-moi par quel chemin tu es sorti de ce monde,
Et de l’autre côté aussi, par quelle invisible route tu es revenu ici-bas ?
C’est un chemin sur lequel s’envolent chaque nuit toutes les âmes ;
De ville en ville, toutes les cages se vident d’oiseaux pendant la nuit.
Quand les pattes de l’oiseau sont liées, il ne s’envole pas au loin,
Il n’arrive pas au ciel, il ne parvient pas à décrire des cercles dans les airs ;
Quand, par la mort, il brise ses attaches et s’envole,
Il découvre la réalité et le secret de toutes choses.
Garde le silence car le monde du silence est une plénitude ;
Ne bas pas du tambour de la parole ; la parole n’est qu’un tambour vide.

Rûmî

 

__________

 » Bien que mes ennemis,
la haine, l’attachement et ainsi de suite n’aient ni armes ni bras ni jambes,
ils me font quand même du mal,
me torturent et me traitent comme un esclave. « 

Shantidéva

a_vina10
 
__________

Le Pardon

L’acte de pardonner est un processus nécessaire et vraiment transformateur. Vous devez être prêt à pardonner à toute personne ou situation qui vous a causé de la douleur et à la libérer. En vous accrochant aux anciennes pensées et émotions négatives, vous ne vous nuisez qu’à vous-même et vous attirez encore plus d’énergie négative. On dit que lorsque vous refusez de pardonner à quelqu’un, c’est comme si vous buviez du poison et que vous vous attendiez à ce que l’autre personne tombe malade ! Il vous suffit de bénir la personne ou la situation et leur souhaiter du bien. Pardonnez-leur, oubliez-les et préparez-vous aussi à vous pardonner à vous-même, au besoin.

En reconnaissant votre passé positif et en libérant votre passé négatif – vous êtes en mesure de faire de la place à un avenir magnifique. Le vrai pardon est extrêmement cathartique – il vous purifiera et vous libérera. C’est un processus incroyablement puissant qui vous transportera immédiatement d’un lieu de douleur et de colère vers la fréquence vibratoire supérieur de l’amour.

 » S’il y a quelque chose que vous ne vous êtes pas pardonné, comment pourrez-vous pardonner aux autres ? « 

Dolores Huerta

best-n11

__________

Prière de saint François 

 » Seigneur, fais de moi un instrument de ta paix,
Là où est la haine, que je mette l’amour.
Là où est l’offense, que je mette le pardon.
Là où est la discorde, que je mette l’union.
Là où est l’erreur, que je mette la vérité.
Là où est le doute, que je mette la foi.
Là où est le désespoir, que je mette l’espérance.
Là où sont les ténèbres, que je mette la lumière.
Là où est la tristesse, que je mette la joie.
 
Ô Seigneur, que je ne cherche pas tant à
être consolé qu’à consoler,
à être compris qu’à comprendre,
à être aimé qu’à aimer.
 
Car c’est en se donnant qu’on reçoit,
c’est en s’oubliant qu’on se retrouve,
c’est en pardonnant qu’on est pardonné,
c’est en mourant qu’on ressuscite à l’éternelle vie « .

La Prière de saint François est une prière chrétienne pour la paix, très souvent attribuée à François d’Assise. En fait, cette prière apparaît pour la première fois en 1912. C’est un prêtre français, Esther Bouquerel, qui la publie dans le numéro de décembre 1912 de sa revue La Clochette. Elle se présente comme un texte anonyme, intitulé « Belle Prière à faire pendant la Messe », comme l’a montré Christian Renoux dans son livre sur l’histoire de cette prière. 

(source Wikipédia) 

P.S. : peu importe si ce texte appartient à saint François d’Assise ou à un anonyme, le contenu reste toujours beau et altruiste.

Prière de saint François
 
__________
 

 » L’homme bien avisé sait qu’il sait peu de chose.
Celui qui ne sait rien est plus proche de la vérité. « 

Thomas Jefferson

Thomas Jefferson

__________

LUMIÈRE

Est-il possible de ne vivre que de lumière ?

(Bande annonce)

Documentaire autrichien de P.A. Straubinger en version française (2010)

Peut-on survivre sans prendre de nourriture pendant des semaines, des années voire des décennies ?
La plupart des gens, scientifiques ou spécialistes répondront spontanément : c’est impossible !

Mais comment réagiront ces mêmes scientifiques et spécialistes lorsqu’ils seront confrontés aux preuves, rapports certifiés, interviews et expériences en laboratoire à l’appui, constatant que ce phénomène, parfois aussi désigné par « Respirianisme », existe ?

Le film est une enquête passionnante et intrigante autour du monde. Il explore non seulement la connaissance issue des traditions spirituelles asiatiques, mais dévoile aussi les derniers modèles d’explications tirés de la physique quantique.

Sans promouvoir le « Respirianisme », ce documentaire propose une vision alternative de nos besoins, bousculant la philosophie mécaniste-matérialiste dominante. Serait-il alors possible de vivre autrement ?

__________

Baraka

(Bande annonce)

Un monde au-delà des mots !

Ron Fricke

Baraka est un film sans parole réalisé par Ron Fricke et sorti en 1992. Sa musique comprend notamment des morceaux de Michael Stearns et Dead Can Dance.

Le film alterne des séquences somptueuses montrant de grands paysages naturels et des rites religieux ou spirituels humains, filmés sur les six continents. Au cœur du film, des séquences plus pénibles (accompagnées notamment de morceaux de Dead Can Dance dont The Host of Seraphim), montrent les aspects destructeurs de l’humanité : la misère, la destruction, la guerre… La fin du film revient sur des séquences de spiritualité, notamment une séquence des bains rituels dans le Gange, à Benares (Inde).

Depuis plusieurs années, Ron Fricke travaille sur une suite de Baraka, intitulée Samsara. Le film est en tournage depuis 2007, la sortie est normalement prévue courant 2011.

__________

Messages de l’eau

© Dr. Masaru Emoto

Le docteur japonais Emoto, diplômé en sciences et en médecine alternative, entreprit une recherche sur l’eau tout autour du globe dont il livra le résultat sous forme de photographies dans son best-seller publié en 1999. Sa découverte : l’eau montre sa vraie nature dans les cristaux formés par le gel. Ses photos révèlent la sensibilité des molécules d’eau qui réagissent à leur entourage tant physique que psychique. La pollution chimique et électromagnétique, la musique, tout comme nos pensées, nos émotions et nos paroles influencent la formation de cristaux ressemblant à des flocons de neige. Ils sont beaux et complets s’ils sont environnés d’harmonie, mais difformes avec le chaos et la violence qu’ils reflètent, ou absents si l’eau du robinet est trop dénaturée.

__________

 Jiddu Krishnamurti

Entretien en français 1972

 
Le philosophe Jiddu Krishnamurti se livre en français dans un entretien avec André Voisin. Cet entretien a fait date auprès des personnes sensibles à l’oeuvre de ce grand philosophe.
Biographie
Jiddu Krishnamurti, sage et penseur inclassable, est né en Inde, dans une famille de brahmanes de dix enfants. Son père faisant partie de la Société Théosophique, Jiddu est remarqué à l’âge de 14 ans par le théosophe Charles W. Leadbeater. La Société Théosophique voit alors en lui une incarnation de « l’Instructeur Mondial », le Seigneur Maitraya, ainsi que l’avait annoncé Helena Petrovna Blavatsky en 1889. Annie Besant, présidente de la section européenne de la Société Théosophique, prend alors en main son éducation, en Inde, à Londres et même à Paris et l’installe à la tête de l’Ordre International de l’Etoile d’Orient à l’âge de 16 ans. 
Jiddu Krishnamurti devient vite un penseur de grande envergure, ne relevant d’aucune religion ou doctrine philosophique. Il ne croit pas à l’existence des « Maîtres », et déteste être l’élu que les théosophes veulent faire de lui. Il récuse donc avec fermeté son rôle messianique et annonce en 1929, devant un auditoire de 3000 personnes, la dissolution de l’Ordre de l’Etoile d’Orient, provoquant une grande confusion dans le mouvement théosophique.
Pour Krishnamurti, la vérité ne passe par aucune organisation, religion, secte ou philosophie. Toute sa vie durant, il rejette le rôle de gourou qu’on veut lui faire jouer. Il crée plusieurs écoles à travers le monde et attire un nombreux public lors de ses conférences ou « causeries » dans le monde entier. Il refuse cependant toute autorité ou disciples. Son enseignement consiste à vouloir rendre les hommes complètement libres. 
L’une de ses convictions de base est que les transformations de la société ne peuvent s’accomplir sans une transformation de la conscience de chaque individu. « La vérité est en nous », même si, pour la rechercher « une collaboration amicale sans aucune autorité est préconisée ». Pour Jiddu Krishnamurti, l’important est donc la connaissance de soi, libérée des contraintes et des limites de la religion et du nationalisme. L’homme a créé les représentations religieuses pour satisfaire un besoin de sécurité. Il prône la mise en doute de toute parole émanant d’une autorité, quelle qu’elle soit.
« Citoyen du monde », il voyage beaucoup pour enseigner sa pensée, aux Etats-Unis, où il réside et meurt, en Angleterre, en Suisse (rencontres estivales de Saanen), en Inde. Les textes de ses conférences ont été rassemblés dans une soixantaine de volumes. (source)

__________

Connexion au Forum

Logo du Forum de la loi de l'attraction

Publicités